Le rôle d’un comptable-fiscaliste

Partenaire privilégié des entreprises, mais aussi des particuliers, le comptable-fiscaliste joue un rôle important dans la tenue des activités comptables et fiscales. Ses domaines d’intervention ne sont pas limités à la tenue et la vérification des comptes. Il aide donc à optimiser les comptabilités et à profiter des mesures d’imposition fiscales tout en restant dans le cadre des législations en vigueur. Ainsi, quelle que soit son envergure, toute entreprise nécessite l’intervention de ce tiers.

Les missions du comptable fiscaliste

S’il intervient au sein d’une société, le comptable-fiscaliste évolue dans le service financier et comptable. Et comme son nom l’indique, sa mission première mission est de gérer la comptabilité de l’entreprise. Ainsi, il gère la tenue des livres légaux, la rédaction des comptes-rendus, l’établissement des déclarations de TVA, la clôture des écritures comptables, etc.

En outre, il apporte également son expertise dans le domaine fiscal de l’entreprise. Comme le dit Simarfi, il devra prendre en charge toute la fiscalité de l’entreprise. Il assiste à la bonne application des législations fiscales et des obligations qui en découlent. Les conseils de cet acteur peuvent également aider une entreprise. En effet, il apporte son aide pour permettre à l’entreprise de réduire le montant de ses taxes. Mais encore, le comptable-fiscaliste peut intervenir à partir de la création de l’entreprise. Dans ce cas, son rôle est de conseiller sur le choix de la forme juridique et sur l’élaboration du plan financier tout en aidant dans les procédures et les formalités administratives.

Quand faire appel à un comptable-fiscaliste ?

Une question titille certainement de nombreux chefs d’entreprise : est-ce que l’intervention du comptable-fiscaliste est un impératif ? Si oui, dans quel cas ? D’abord, il faut savoir que la bonne marche de la société dépend de la tenue de sa comptabilité. Et comme nous l’avons dit, le comptable-fiscaliste est nécessaire dès la création de l’entreprise. Il saura définir quel type de société mettre en place. Également, il saura orienter sur les régimes fiscaux appropriés. Le business plan peut aussi exiger son expertise.

La survie et le bien-être d’une entreprise déjà existante nécessitent également de faire appel à un comptable-fiscaliste. Pour les domaines comme la fiscalité qui est étroitement liée à la comptabilité, le comptable-fiscaliste emprunte ses expertises. Sans son aide, l’entreprise perdait beaucoup de temps dans les démarches à faire.

Les qualités exigées d’un comptable-fiscaliste

Dans son travail, le comptable-fiscaliste doit être extrêmement consciencieux. La gestion de ces tâches nécessite cette qualité. Également, cet acteur doit être doté d’un excellent sens de l’analyse et de la synthèse. Avec ce genre de savoir-faire, il pourra mieux gérer son rythme de travail souvent désordonné.

Ayant l’obligation de correspondre avec des clients, il devra également juger d’un parfait sens de l’écoute, tout en gardant une bonne qualité de négociation. Outre ces qualités plus ou moins polyvalentes, un comptable-fiscaliste digne de ce nom devra maîtriser les textes de loi et les règles de comptabilité. La maîtrise de ces connaissances est d’ailleurs un impératif pour l’aider à appréhender n’importe quelle situation de crise au sein de l’entreprise. Puisqu’il pourrait se charger de quelques réunions sur le bilan comptable et financiers de l’entreprise, le comptable-fiscaliste devra également posséder une qualité d’élocution indéniable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *